vendredi 10 mai 2013

RemoteHamRadio


Encore un pas de franchi dans les stations pilotables à distance. Il est désormais possible d'utiliser à distance une station hors normes aux USA, moyennant un paiement annuel, le prix évolue de 3000 à 7000$ à l'année, selon le temps de location souhaité. Plus besoin de vous équiper y a plus qu'à payer pour émettre de votre cave et finir premier au CQWW hihi!!..
 http://www.remotehamradio.com/


2 commentaires:

  1. D'une part il y a l'évolution, l'évolution du matériel, l'évolution des techniques opératoires, … tout çà c'est très bien pour autant qu'on en reste dans certaines limités raisonnables de l'interprétation de la définition du service radio amateur (voir R.R. de l' U.I.T. Article 1 Point 1.56 …).

    Evidement nous n'en sommes plus à construire une station de radioamateur de nos propres mains, cela fait plus de 40 ans que tout çà s'est terminé. Mais, il reste bon nombre de choses à construire à améliorer, à mettre au point, à étudier, à expérimenter, à inventer. Et cela reste de la technique radio.

    Echolink, D-STAR … oui peut être, cela pourrait (au conditionnel) s'inscrire dans le cadre radioamateur, si il y a une liaison montante dans une des bandes radioamateurs et s'il y a une liaison descendante sur une des bandes radioamateurs. Dans les autres cas c'est du "skype" avec un pseudo de radioamateur et c'est fort peu pour moi dans ces cas.

    Télécommander sa propre station radioamateur via Internet ou à partir de son Smartphone, oui pourquoi pas car cela reste "sa propre station radioamateur" que l'on opère.

    Ecrire un programme en partant de rien pour télécommander sa station, c'est très bien et je reconnaît le mérite.

    Opérer la station d'un autre à distance, louer une station d'un autre … c'est effectivement de l' intercommunication, et cela répond partiellement à la définition du service radio amateur, oui d'accord. Cà peut être amusant. Mais cela n'à plus grand-chose à voir avec l'instruction individuelle, les études techniques, ni avec des personnes s'intéressant à la technique de la radioélectricité … Donc c'est très peu pour moi.

    Et effectivement, on peut se demander si cela n'est pas un pas trop loin.

    73 de Pierre, ON7PC
    cornelis.pierre@gmail.com

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,
    De toute façon,au regard des avancées technologique et de l'informatisation,je me demande si il ne faudra pas rajouter une partie informatique à l'examen Radio-amateur dans un futur proche ? Bon Week-end à Toutes et Tous,bon trafic.Amitiés.Luc-F1OLV.

    RépondreSupprimer

Tout commentaire non signé par un indicatif radioamateur, swl, ou votre email sera refusé. Merci