jeudi 31 janvier 2013

Ondes électromagnétiques : les députés EELV réagissent à « l’élagage de leur loi »


"Ils ne parlent ni de censure, ni de victoire d’un lobby des opérateurs. Les députés EELV se disent simplement « frustrés et déçus » face à « l'élagage massif » en commission de leur proposition de loi sur le principe de précaution pour les ondes électromagnétiques...
Pour Laurence Abeille, députée du Val-de-Marne, le contenu de cette loi était « au départ pourtant assez modéré ». Dans une déclaration à l’AFP, elle se dit « étonnée parce que le sujet figurait en toutes lettres dans l'accord pour les législatives signé avec le PS. »
Dans ce projet de loi, les élus écologistes voulaient l’interdiction du WiFi dans les écoles, l’obligation d’une autorisation avant l’installation de nouvelles antennes-relais et l’abaissement du seuil d’émission qui est actuellement de 41 V/m.
« Ne pas jouer avec les peurs irrationnelles »
La réponse repose sur les déclarations que Fleur Pellerin a faites ce matin lors d’un rendez-vous avec la presse. Elle a le mérite d’être claire. S'appuyant sur la contradiction des études publiées, la ministre à l’Economie numérique dit qu'« il n’est pas question de jouer avec des peurs irrationnelles ». Elle rappelle aussi que le déploiement de la 4G est « un enjeu important qui représente un investissement de 3 milliards d’euros sur cinq ans et des dizaines de milliers d’emplois. »
Pour Laurence Abeille, les écologistes ont été confrontés aux « blocages » de trois ministères. Elle cite clairement ceux de l'Education nationale, de la Santé et de l'Economie numérique. Ce matin, lors de l’intervention de Fleur Pellerin, nous relevions l’absence de représentants de ces ministères.
Un conflit entre les opérateurs de téléphonie
De son côté, François de Rugy, coprésident du groupe écologiste à l’Assemblée nationale relève « un conflit entre les opérateurs de téléphonie, qui ne veulent pas de changement, et les industriels », a relevé le coprésident du groupe écologiste François de Rugy.
Les élus EELV ne perdent pas espoir pour autant. Mme Abeille assure que Jean-Marc Ayrault, Premier Ministre, « a laissé entendre qu'il y aurait peut-être des avancées, on les attend avec impatience. » Viendront-elles ? Sans doute pas.
Lors d’un entretien ce matin dans Le Parisien, Fleur Pellerin a donné sa position : « Le vrai sujet ce n’est les antennes-relais, mais l’usage intensif du portable sans oreillette. » Une campagne de sensibilisation devrait être lancée bientôt pour inciter les utilisateurs à changer leurs habitudes.

source: 01NET

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tout commentaire non signé par un indicatif radioamateur, swl, ou votre email sera refusé. F5IRO