lundi 13 mai 2013

Plus de 130 soldats du 28e Régiment de transmissions rentrent du Mali


"Près de 150 militaires du 28 e RT d’Issoire ont été projetés au Mali, en janvier et février. L’essentiel du détachement est de retour en France, aujourd’hui. Il est attendu au Quartier de Bange dans l’après-midi...
Leur avion est attendu en fin de matinée, sur le sol français. Projetés au Mali depuis le début de l'année, dans le cadre de l'opération Serval, plus de 130 militaires du 28 e Régiment de transmissions (RT), dont le chef de corps, le colonel Nicolas Rivet, doivent retrouver Issoire, aujourd'hui, dans l'après-midi.



Dès le 11 janvier, une première équipe de deux personnels a embarqué, dotée de moyens satellitaires. Le chef de corps et environ 90 militaires sont ensuite partis, le 15 janvier, avant d'être renforcés par une cinquantaine de personnels supplémentaires, partis le 16 février, soit un total de près de 150 soldats issoiriens projetés. « Le "28" a fourni les moyens de commander la force. Nous avons donc déployé nos stations satellites de façon à raccorder les unités à la métropole et leur avons fourni de la téléphonie et des systèmes d'information sécurisés », indique à La Montagne le colonel Rivet, qui occupait la fonction de chef du groupement de transmissions.

Les militaires issoiriens ont également assuré le filtrage de l'entrée du poste de commandement du commandant de la force, à Bamako.

1 L'essentiel du détachement rentre aujourd'hui. Si certains soldats du « 28 » projetés au Mali ont déjà regagné le Quartier de Bange une fois leur mission terminée, l'essentiel du détachement est donc de retour aujourd'hui. « Quelques-uns » doivent ensuite rentrer « dans la deuxième quinzaine de mai », souligne le colonel Rivet.

2 Le retour ? Les transmetteurs du 28 e RT ont été relevés, en début de semaine dernière, par un détachement du 48 e Régiment de transmissions d'Agen, emmené par son chef de corps. Sur le chemin du retour, les Issoiriens ont effectué un passage de trois jours par un « sas de décompression », à Paphos, sur l'île de Chypre.

Le lieutenant-colonel Lecoutre, commandant en second, et le capitaine Serpault, officier supérieur adjoint, se rendent, ce matin, à l'aéroport pour les accueillir. Des bus de la base de Défense de Clermont-Ferrand les conduiront ensuite jusqu'au Quartier de Bange, où ils seront attendus par leurs familles et leurs collègues.

3 Le matériel ? « Notre matériel reste sur place, sauf quelques stations qui seront désengagées d'ici le mois de juillet », précise le chef de corps. Le 28 e RT se complétera en matériel « auprès de la Brigade de transmissions et d'appui au commandement », explique le capitaine Serpault.

4 D'autres militaires du 28 e RT vont-ils partir au Mali ? « Pour l'instant, personne du "28" ne sera projeté au Mali », répond le colonel Rivet. En revanche, « une compagnie part à La Réunion, en juillet, et des détachements partent en Afghanistan et au Kosovo, principalement à l'automne ». Plus de 350 personnels du régiment issoirien auront ainsi été projetés en opérations cette année.

5 Un premier bilan ? Le colonel Rivet met en avant « la satisfaction du devoir accompli ». « Les objectifs fixés à la force Serval ont été remplis. Les transmetteurs du "28" ont toujours effectué les missions données avec un grand professionnalisme, en ne ménageant pas leur peine, ce qui a été souligné par toutes les autorités qui sont venues et par le général commandant la force, ajoute le chef de corps. A titre personnel, je retire une immense fierté d'avoir commandé une partie du régiment en opération »."

Sébastien Besse

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tout commentaire non signé par un indicatif radioamateur, swl, ou votre email sera refusé. Merci