dimanche 16 mai 2021

Antoinette Faivre du corps féminin des transmissions (CFT), héroïne de guerre

 


"En 1943, elle s’était portée volontaire et avait intégré le corps féminin des transmissions. Elle participe aux principaux combats pour la libération de la France avant d’être démobilisée en 1946 et de retourner discrètement à la vie civile. Elle est morte le 27 avril, à l’âge de 96 ans, un an après avoir reçu la Légion d’honneur. Il aura fallu patienter soixante-quinze ans pour que justice soit enfin rendue à Antoinette Trobs. Un an avant sa mort, survenue le 27 avril, à l’âge de 96 ans, elle recevait la Légion d’honneur, à Besançon, où elle vivait dans la plus parfaite discrétion. C’est un symbole que la tardive reconnaissance de l’implication de cette femme soldat dans une seconde guerre mondiale où les hommes se sont taillé le beau et même l’unique rôle. Celle qui s’appelait encore Antoinette Faivre appartenait au méconnu corps féminin des transmissions (CFT). Il portait un sobriquet que ses membres avaient repris par bravade, comme un étendard : les « Merlinettes »... LE MONDE

1 commentaire:

  1. Un volontariat qui fait notre mémoire d'aujourd'hui ; la transmission qui fait le lien et la communication.

    f1acc

    RépondreSupprimer

Tout commentaire non signé par un indicatif radioamateur, swl, ou votre email sera refusé. F5IRO