vendredi 6 mars 2020

Gironde: les 100 ans de la station télégraphique Lafayette


"Les travaux débutent en 1918, avec du retard, car l’émetteur aurait dû servir pendant la Grande Guerre. Huit pylônes, d’une hauteur de 250 mètres chacun sont érigés au hameau de Croix d’Hins, à 25 kilomètres de Bordeaux. Une fois inauguré, la paix étant revenue, l’émetteur Lafayette est remis à l’administration de PTT. Il sert de transmission vers les colonies, aux Indes, en Afrique, à Madagascar. "Sur place, c’était un vrai village. Il y avait le logement du personnel, un réfectoire, des magasins. C’était plus gros que Marcheprime", raconte Philippe Marsan. D’un point de vue technique, La TSF Lafayette est émise en morse sur des ondes longues, grâce à un alternateur haute fréquence....
Les archives américaines gardent en ligne une vingtaine de photos comme celle-ci :

Pris en 1940 par l’armée allemande, L’émetteur est reconverti dans la transmission avec les sous-marins. En août 1944, lors de l’avancée des Alliés, les Allemands décident de détruire la station, peu de temps avant la libération de Bordeaux. Un pylône subsiste, mais il sera détruit en 1953.

Que reste-t-il aujourd’hui de l’émetteur. "Un pylône a subsisté, mais il sera détruit en 1953. Quatre, cinq bâtiments servent de haras. Il y a également un hangar, détaille Philippe Marsan. Le réfectoire est en ruine." Pour les 90 ans, une stèle représentant un pylône avait été inaugurée par le maire de Marcheprime, Serge Baudy, et le consul des Etats-Unis de l’époque.  source Julien Boscq SUDOUEST






Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Tout commentaire non signé par un indicatif radioamateur, swl, ou votre email sera refusé. F5IRO