mercredi 10 octobre 2012

La TSF de la ligne Maginot


Merci à l'ami AIRCOM pour les liens ci-après afin d'aborder en images et textes, les transmissions de la ligne Maginot durant le second conflit mondial...

reconstitution d'une station TSF dans un ouvrage - sources: retro-forum 





L'ER50W est le matériel de transmission radiophonique prévu pour la Ligne Maginot. C'est un poste émetteur et récepteur, dont l'exploitation se fait uniquement en graphie, sur les longueurs d'ondes comprises entre 60m et 1000m. Sa puissance est de 50w et sa portée est de l'ordre de 100km. Son antenne est celle des ouvrages.

Le poste ER50W est utilisé :
    pour les liaisons d'ouvrage à ouvrage,
    pour les liaisons avec les observatoires isolés,
    ou encore avec certains abris abritant un P.C.

Dans sa philosophie d'emploi, l'ER50W est une solution de secours en cas de rupture des liaisons téléphoniques.
Le poste ER50W est installé à l'intérieur des ouvrages dans un local spécial, le local radio. Ce local communique avec l'antenne qui court le long de la façade arrière des blocs d'ouvrages ainsi équipés.
Cette antenne est composée d'une barre de cuivre fixée par l'intermédiaire d'isolateurs sur des potelets métalliques.
Dans le cas des blocs d'entrée, l'antenne est installée sur la face arrière, le long de la visière. Dans les casemates d'artillerie, l'antenne est installée dans le fossé diamant.
Les combats de 1940 ont mis en évidence le mauvais choix qui a été fait en matière d'antenne. Celles-ci ont toujours été endommagées par les bombardements.
Il ne faut pas perdre de vue une certaine désaffectation de l'armée française face à l'utilisation de la T.S.F. De ce fait, la France a eu un retard technologique et doctrinaire face aux armées voisines, notamment allemande et italienne. source lignemaginot.com





Le poste OTCF, type 1939, est le dernier né des appareils de TSF qui équipent la Ligne Maginot en 1940. C'est dire s'il est intéressant à étudier, ne serait-ce que pour se faire une idée sur le rôle que le Haut commandement français de l'époque compte faire jouer à la radio. En effet, le degré de technicité d'un matériel est souvent intimement lié à l'intérêt qu'on lui porte.

Le second intérêt du poste OTCF est personnel. Au cours de ses recherches, le Colonel du Génie Philippe Truttmann (connu de tous les amateurs de fortification) n'ayant pas réussi à dénicher d'informations significatives sur le poste OTCF, il était tentant, pour son fils Michel et moi-même, de relever le défi. Nous avons eu finalement la chance d'en croiser quelques traces dont nous vous faisons part. (R.Cima) - consultez le site origine pour découvrir le reste du matériel

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Tout commentaire non signé par un indicatif radioamateur, swl, ou votre email sera refusé. F5IRO